• Accueil
  • Immobilier et mobilité durable: un duo d’avenir

Immobilier et mobilité durable: un duo d’avenir

En novembre dernier, plus de 400 participants ont assisté au 4e Forum immobilier organisé par la Ville de Laval. Un nombre record qui n’a rien de surprenant, puisque d’importants changements sont en cours sur le territoire lavallois. En effet, les projets d’envergure y sont très nombreux et on assiste à une forte hausse des dépenses en immobilisations!

Ces nouvelles opportunités ne sont pas le fruit du hasard. Les enjeux de transport et environnementaux se faisant de plus en plus pressants, les initiatives se multiplient pour accélérer la transition vers une ville intelligente et une mobilité durable. Une foule d’acteurs sont maintenant impliqués dans le processus et le secteur immobilier n’est pas en reste. Son rôle est même essentiel dans cette co-construction vers le changement!

Immobilier : transition vers un développement plus harmonieux

Partout dans le monde, on assiste au même phénomène : le développement urbain est en profonde mutation. Déjà, dans les grands centres, la forte densité de population crée de nombreux enjeux de mobilité et d’utilisation des ressources. Pour réduire les embouteillages et la pollution, les villes ont donc pris la résolution de devenir plus intelligentes.

Avec cet objectif, il est évident que le secteur immobilier doit mieux intégrer les différentes dimensions du développement durable. Car l’aménagement de l’espace contribue réellement à l’organisation de nos modes de vie et à notre bien-être. Même où la densité de population est plus faible, une meilleure utilisation du territoire favorise une plus grande qualité de vie. En somme, les diverses infrastructures, bâtiments commerciaux et résidentiels façonnent la réalité du quotidien!

En voici quelques exemples :

Des quartiers accessibles et mieux valorisés:

Cet élément est essentiel au développement d’une ville intelligente et également indissociable de la planification de l’urbanisme. Par exemple, à Laval, le développement de nouveaux secteurs ou la revitalisation de quartiers sont encadrés par de nombreux plans et devis. Pensons simplement au gabarit des rues, qui accorde maintenant une grande importance à l’écosystème et au transport actif.

Des bâtiments résidentiels qui facilitent la vie :

Pour favoriser la mobilité intelligente et durable, les nouveaux développements résidentiels doivent faciliter les achats de proximité et les déplacements actifs. La mixité des usages, l’intégration de locaux commerciaux et publics au rez-de-chaussée des immeubles font partie des mesures à prendre. De plus, le commerce en ligne et le travail à distance devront mener à la création d’espaces pour le coworking et la livraison des colis.

Des immeubles commerciaux adaptés aux enjeux de mobilité:

La structure des bâtiments commerciaux et institutionnels est aussi appelée à évoluer. Les stationnements devront intégrer davantage d’espaces pour les vélos et l’autopartage. Des bornes de recharge pour les différents véhicules électriques devront aussi être ajoutées. Il est même possible d’envisager la multiplication des douches pour les cyclistes!

Laval : une revitalisation axée sur la mobilité durable

Cette transition vers un développement plus durable est déjà bien en cours à Laval. Car depuis quelques années, de nombreux quartiers sont visés par des projets de revitalisation, notamment les aires TOD (Transit Oriented Development, ou «aménagement axé sur le transport en commun»). Ces zones stratégiques d’accès aux transports représentent d’ailleurs de formidables opportunités pour le secteur immobilier!

Secteur de la station intermodale de La Concorde :

Premier projet TOD mis en branle à Laval, cet ancien secteur industriel deviendra un véritable milieu de vie multifonctionnel. Au cœur d’un pôle de transport en commun, on y prévoit un vaste ilot résidentiel où le développement et la mobilité durables seront à l’honneur. De nombreuses mesures favorisant la mise en valeur et la densification du quartier sont donc planifiées.

Secteur de la station intermodale Cartier :

La Ville de Laval souhaite transformer l’organisation et le paysage architectural de cette entrée de ville, où convergent plusieurs modes de transport. Une restructuration des rues et de l’occupation du territoire est ainsi prévue afin d’y favoriser le développement, la connectivité et la mobilité active. Pour en savoir davantage, consultez la page de ce projet de revitalisation.

Secteur Val-Martin :

Situés dans le quartier Chomedey, les logements des Immeubles Val-Martin se sont grandement détériorés au cours des dernières années. Le taux d’occupation étant en baisse, les autorités publiques ont décidé de procéder à une importante revitalisation (insérer https://www.laval.ca/Pages/Fr/Citoyens/val-martin.aspx). Les immeubles seront démantelés et un nouveau milieu de vie, plus convivial et dynamique, sera créé.

En route vers l’avenir de l’immobilier

En somme, à Laval comme ailleurs, les liens entre immobilier, développement durable et mobilité intelligente se consolident. L’équipement urbain et le transport s’intègrent davantage à l’écosystème, pour des villes où tout est plus simple et où il fait bon vivre!

D’ailleurs, si vous souhaitez participer au développement immobilier durable et intelligent à Laval, n’hésitez pas à communiquer avec le CIAMIL. Nous avons plusieurs ressources à votre disposition!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *